You are here

4ème Mission Conjointe Gouvernement du Niger/Banque mondiale d’appui à la mise en œuvre du PASEC du 5 au 13 février 2019

Cérémonie officielle de lancement, ce mardi 5 février 2019 à Niamey, de la 4ème mission conjointe Gouvernement du Niger/ Banque mondiale d’appui à la mise en œuvre du Projet d’appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques (PASEC). Elle a été présidée par le Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Mahamadou Aoudi Diallo, Président du Comité National d’Orientation et de Pilotage (CNOP) du projet.
Trois allocutions ont marqué la cérémonie. Dans son mot de bienvenue, le Coordonnateur National du PASEC, M. BOLA Moussa a remercié de vive voix tous ceux qui ont honoré de leur présence cette cérémonie. Au regard du délai imparti à la mission, il a invité les participants à être assidu en vue d’atteindre les objectifs fixés à la 4ème mission. Il s’agit d’examiner de manière efficace et de débattre franchement les principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette mission. M. BOLA Moussa a souhaité qu’au sortir de cette mission l’équipe du projet et ses partenaires de mise en œuvre puissent poser les jalons d’une exécution efficiente et efficace du PTBA 2019 consensuellement élaboré à Zinder en vue accélérer le décaissement.
Le Chargé de projet à la Banque mondiale, M. Amadou BA a indiqué que l’importance du financement accordé par la BM au PASEC démontre l’intérêt commun de la BM et du Niger pour le secteur agricole. Selon M. BA, cette 4ème mission intervient dans un contexte très particulier marqué par un déploiement progressif des activités du PASEC sur le terrain. La Banque mondiale espère que cette mission permettra de débattre sans complaisance des résultats enregistrés, des difficultés notées sur le terrain et ensemble de faire des recommandations pour relever le niveau d’exécution et rehausser en particulier le taux de décaissement. M. Amadou BA a réaffirmé l’entière disponibilité de la BM à accompagner le Niger dans la mise en œuvre de l’I3N chère aux plus hautes autorités. La BM reste aussi aux côtés du Niger pour la mise en œuvre des opérations pertinentes comme le PASEC en vue d’améliorer les conditions de vie des populations notamment rurales du Niger.
Dans son discours de lancement, le Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Mahamadou Aoudi Diallo a rappelé que les missions d’appui constituent un cadre privilégié pour le Niger et la Banque mondiale de procéder au suivi régulier et à l’évaluation périodique de l’état de mise en œuvre du projet. Cet exercice, le 4ème du genre depuis le démarrage des activités du PASEC nous permettra de prendre la mesure des progrès accomplis, d’identifier les goulots d’étranglement et de convenir des améliorées à apporter. Le but étant d’amener le projet à accélérer le rythme de la mise en œuvre de ses activités. La mission se penchera sur plusieurs points : l’examen et la préparation des Sous Projets Intégrés Communaux pour l’Agriculture Intelligente au Climat (SPIC-AIC) et des sous projets « Matching Grant » ; la passation des marchés ; la revue de la gestion financière ; les mesures de sauvegardes environnementales et sociales ; le plan d’actions genre, jeunes et développement communautaire. Il comprend aussi la revue de la gestion financière du Projet ainsi que son plan de décaissement pour les 6 prochains mois. Des visites de terrain sont prévues pour voir l’effectivité et de la durabilité des réalisations, gage d’un suivi efficace et responsable.
Selon M. Mahamadou Aoudi, Président du Comité National d’Orientation et de Pilotage (CNOP), le PASEC, un des piliers de l’Agriculture Intelligente face au climat s’inscrit parfaitement dans les programmes de l’Initiative 3N. M. Mahamadou Aoudi Diallo a recommandé au projet de maintenir le cap et d’accélérer la mise en œuvre de ses activités. En terminant, il a transmis au nom du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, ses remerciements aux Partenaires Techniques et Financiers, en particulier la Banque Mondiale pour l'inestimable soutien qu'ils apportent dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

Composante 1

Composante 1 : Investissements pour la mise à l'échelle de l'Agriculture Intelligente face au Climat (68 millions de dollars)

Composante 2

Composante 2 : Pratiques innovantes et amélioration des services en faveur de l’agriculture intelligente face au climat (33 millions de dollars)

Composante 3

Composante 3 : Mécanisme de réaction rapide face à l’urgence (0 dollar)

Composante 4

Composante 4 : Coordination et gestion du projet (10 millions de dollars)

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer