You are here

PASEC/FAO : deuxième formation des cadres et partenaires du PASEC sur l’outil EX-ACT

Table officielle de céremonie

Dosso abrite depuis hier lundi 10 juin 2019, les travaux d’un atelier de formation des cadres du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques (PASEC) et des structures partenaires sur l’utilisation de l’outil Ex-Ante Carbon Balance Tool (Ex-ACT). La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidé par le Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Mahamadou Aoudi Diallo en présence du Secrétaire Général de la Région de Dosso, M. Assoumane Amadou et du Coordonnateur National du PASEC, M. BOLA Moussa.
Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire Général de la Région de Dosso a réitéré la disponibilité des autorités régionales pour accompagner tous les projets œuvrant pour le bien-être des populations de Dosso en particulier et du Niger en général. M. Assoumane Adamou n’a pas manqué de saluer les impacts positifs du PASEC sur les populations des 13 communes d’intervention du projet dans la région de Dosso.
Le Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Président du Comité National d’Orientation et de Pilotage (CNOP) du PASEC, M. Mahamadou Aoudi Diallo a dans son discours d’ouverture rappelé que « EX-ACT » est un outil conçu par la FAO pour conduire les évaluations d’impact des projets de développement agricoles et forestiers sur les émissions de Gaz à Effet de Serre et sur la séquestration de carbone. L’estimation du bilan carbone peut aussi permettre d’orienter la formulation de projet et compléter les études économiques pour la prise de décision sur les aspects de financement en recherchant les activités à plus haut bénéfices. Si le secteur agricole est reconnu comme une source majeure de Gaz à Effet de Serre, il n’en demeure pas moins que le potentiel d’atténuation des émissions dans ce secteur est aussi élevé et qu’environ 2/3 de ce potentiel total se trouve dans les pays en développement.
Monsieur Mahamadou Aoudi Diallo n’a pas manqué de rappeler aux participants toute l’utilité d’un tel outil pour le PASEC. Le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a-t-il ajouté accorde une grande importance à la parfaite maitrise de cet outil, qui est à même de contribuer à améliorer la formulation et le suivi des projets. En terminant son allocution, le Président du CNOP du PASEC, M. Mahamadou Aoudi Diallo a au nom du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage remercié les principaux partenaires du Niger à savoir la Banque Mondiale et la FAO pour leurs appuis constants et multiformes au secteur agricole de notre pays.

participants

Composante 1

Composante 1 : Investissements pour la mise à l'échelle de l'Agriculture Intelligente face au Climat (68 millions de dollars)

Composante 2

Composante 2 : Pratiques innovantes et amélioration des services en faveur de l’agriculture intelligente face au climat (33 millions de dollars)

Composante 3

Composante 3 : Mécanisme de réaction rapide face à l’urgence (0 dollar)

Composante 4

Composante 4 : Coordination et gestion du projet (10 millions de dollars)

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer