You are here

Journée de Veille et d’Intégration de l’AIC dans les actions de développement

Table de séance

Niamey a abrité le vendredi 31 mai 2019, la première édition de la Journée de Veille et d’Incitation à la prise en compte de l’Agriculture Intelligente au Climat (AIC) dans le cadre des actions de développement. Cette journée a été organisée conjointement par le Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable à travers l’Assistance Technique au PARC-DAD (AT-MEDD) et le Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques (PASEC) sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage. L’AT-MEDD est assurée par le programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS/ICRISAT).
L’objectif principal est de sensibiliser les différents acteurs pour la prise en compte de l’Agriculture Intelligente au Climat (AIC) dans tous les projets et programmes de développement au Niger, en particulier les programmes sous la tutelle du Ministère en charge de l’Agriculture et de l’Élevage ainsi que ceux du Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable.
3 allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie de lancement de cette journée.
M. Phillipe D’AOUT, représentant la Délégation de l’Union Européenne a indiqué que son institution est prête à appuyer et à généraliser la pratique d’une Agriculture Intelligente au Climat (AIC) au Niger. Cette journée de veille et de réflexion est une excellente initiative pour accentuer la prise de conscience afin que l’AIC soit systématiquement prise en compte dans les actions de développement. L’Union Européenne est disposée à accroître le volume de ses actions en faveur de la Résilience Climatique au Niger.
Le Représentant Pays de l’ICRISAT au Niger, M. Malick BA a expliqué que pour mieux prendre en charge les questions de changement climatique un programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l'Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) a été mis en place en 2011. Dans un contexte mondial ou les climato sceptiques gagnent du terrain, M. Malick BA a salué l’engagement de l’Union Européenne à soutenir des projets en relation avec cette thématique.
Dans son discours de lancement, le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement a indiqué que de par leurs objectifs, le PASEC et le PARC-DAD constituent un instrument de réalisation des idéaux de développement prônés par les plus hautes autorités de notre pays à travers le Programme de Renaissance Acte 2 de SEM. ISSOUFOU MAHAMADOU Président de la République, Chef de l’Etat. Pour M. Alassane MAKADASSOU, au regard des solides expériences du CCAFS notamment la mise en place des villages climato-intelligents, les objectifs en terme de prise en compte de l’AIC dans les actions de développement seront atteints.

Photo de groupe

Composante 1

Composante 1 : Investissements pour la mise à l'échelle de l'Agriculture Intelligente face au Climat (68 millions de dollars)

Composante 2

Composante 2 : Pratiques innovantes et amélioration des services en faveur de l’agriculture intelligente face au climat (33 millions de dollars)

Composante 3

Composante 3 : Mécanisme de réaction rapide face à l’urgence (0 dollar)

Composante 4

Composante 4 : Coordination et gestion du projet (10 millions de dollars)

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer