You are here

Revue de Performance du Portefeuille Banque mondiale au Niger

image groupe

L’édition 2019 de la Revue de Performance du Portefeuille Banque mondiale au Niger a eu lieu le mardi 18 juin 2019 à Niamey. C’est une rencontre conjointement organisée par le Gouvernement du Niger et la Mission résidente de la Banque mondiale à Niamey. La cérémonie d’ouverture a été co-présidée par le Secrétaire Général du Ministère du Plan et la Représentante Résidente de la Banque mondiale au Niger. « Efficacité du partenariat Niger/Banque Mondiale : opportunités pour une meilleure mise en œuvre des projets » : c’est le thème retenu pour cette édition 2019. La Revue est un véritable cadre d’échanges et de dialogue institué depuis plus de 10 ans par les deux parties pour identifier les défis et opportunités dans la mise en œuvre des projets et programmes destinés à mettre fin à la pauvreté au Niger.
Dans une allocution prononcée à l’occasion du lancement des travaux de la Revue, la Représentante Résidente de la Banque mondiale, Mme Joëlle DEHASSE a rappelé que cette édition intervient un an après l’adoption du Cadre de Partenariat (CPF 2018-2022) aligné au Plan de Développement Economique et Social (PDES). Elle a lieu dans un contexte marqué par une augmentation substantielle des ressources allouées au Niger dans le cadre de IDA18 avec pour corollaire un accroissement du volume du portefeuille de projets. Le portefeuille IDA du Niger compte 29 opérations (projets/programmes) dont 20 projets nationaux, 8 projets régionaux et une aide budgétaire pour des engagements cumulés de plus de 2,23 milliards de dollars américains. Les secteurs concernés sont l’agriculture, l’élevage, l’eau, la santé, l’éducation, les infrastructures, l’énergie, l’environnement, la gestion des catastrophes, la protection sociale, la gouvernance et les réformes institutionnelles.
En lançant officiellement les travaux, le Secrétaire Général du Ministère du Plan a remercié la Banque mondiale pour son appui constant à notre pays et réaffirmé l’engagement des hautes autorités à poursuivre cet exercice qui entre dans le cadre du dialogue politique avec notre pays. Selon M. Saadou BAKOYE, cette Revue 2019 intervient dans un contexte marqué par l’approche-programme consacrant la Gestion Axée sur les Résultats par la mise en place depuis 2018 du budget programme, conformément aux directives de l’UEMOA. Il a souligné que les interventions de la Banque mondiale ont connu une évolution significative tant par la taille des opérations que par le volume des financements au bénéfice de la croissance et de l’amélioration des conditions de vie des populations Nigériennes. Ces financements concernent plusieurs domaines ou secteurs prioritaires tels que le Programme KANDADJI, le développement rural, les mines, le secteur privé, etc. Selon M. Saadou BAKOYE, cette revue 2019 doit permettre de prendre les dispositions idoines pour accélérer l’absorption des crédits et favoriser une mise en œuvre performante du portefeuille.
Peu après la cérémonie d’ouverture, les participants ont suivi une série d’exposés avant de se constituer en 4 groupes de travail : i) suivi-évaluation, ii) gestion environnementale et sociale, iii) gestion financière et iv) passation des marchés. A la fin de leurs travaux, les différents groupes ont livré les résultats de leurs réflexions qui ont fait l’objet de discussion en plénière.

Composante 1

Composante 1 : Investissements pour la mise à l'échelle de l'Agriculture Intelligente face au Climat (68 millions de dollars)

Composante 2

Composante 2 : Pratiques innovantes et amélioration des services en faveur de l’agriculture intelligente face au climat (33 millions de dollars)

Composante 3

Composante 3 : Mécanisme de réaction rapide face à l’urgence (0 dollar)

Composante 4

Composante 4 : Coordination et gestion du projet (10 millions de dollars)

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer