You are here

PASEC : des initiatives féminines réussies à Koré Maïroua

KIT chèvres

De 2018 à aujourd’hui le PASEC a signé 37 conventions de sous projets à financements à frais partagés ou Matching Grant dont 8 soit 21,6 % émanent des initiatives féminines, sur 60 sous projets approuvés par la Banque. Les douze (12) sous projets financés en 2018 sont en cours de mise en œuvre et font ressortir un début de résultats probants comme le prouve le sous-projet « Production Animale à travers l’élevage des caprins » : du groupement féminin de Golo Kada.
Dans la région de Dosso, le groupement féminin « ZO DA NAKA A BAKA » du village de Golo Kada membre de l’Union « HADIN KAI » de la commune rurale de Koré Mairoua a bénéficié d’un sous projet « Production animale à travers l’élevage des caprins ». Cette activité vise à améliorer les conditions de vie des ménages bénéficiaires par l’augmentation des revenus monétaires des femmes et les rendements de la production agricole. Le groupement féminin « ZO DA NAKA A BAKA » fait partie des six groupements féminins ayant bénéficié de ce sous projet. Dans chaque groupement, 10 femmes ont bénéficié du kit composé de deux (2) chèvres et un (1) bouc. La fumure issue de l’élevage de ces animaux est utilisée pour le jardin maraicher des femmes et les champs dunaires. L’activité a débuté en Novembre 2018 pour un cycle de dix-huit (18) mois. Au 10 Septembre 2019, vingt (20) mises bas ont été enregistrées. L’utilisation de la fumure a permis une nette amélioration de la production maraichère et même au niveau des champs dunaires, une augmentation de la production agricole est constatée.
« Avant le projet et l’utilisation du fumier de nos chèvres nous produisions peu, tout juste pour notre consommation, mais cette année, nous avons récolté du chou, de l’oignon, de la laitue que nous avons consommé et puis vendu une bonne partie pour assurer la scolarité de nos enfants et les habits de fête » a affirmé Zara Alichina, la présidente du groupement.
Sur les 10 bénéficiaires, 7 soit 70% ont vendu leurs boucs en vue de satisfaire les besoins de leurs ménages : acquisition du mouton de sacrifice de la fête de Tabaski, prise en charge d’un membre de la famille malade, préparatifs de la rentrée scolaire, achats des vivres entre autres.
Les femmes sont très satisfaites de l’activité, elles espèrent rembourser le kit reçu à la fin du cycle et disposer d’un petit troupeau qui va continuer à enrichir leur terre. Ce remboursement des premières bénéficiaires va permettre l’acquisition de nouveaux kits au profit d’autres membres du groupement féminin.
« Avec le temps, surtout que nous avons commencé à diversifier nos spéculations par l’introduction du moringa et du mais, le jardin va nous procurer des revenus et nous sortirons de la pauvreté surtout que nous avons aussi nos chèvres qui se reproduisent régulièrement et que nous pouvons vendre en cas de besoins urgents », affirment les bénéficiaires.

Composante 1

Composante 1 : Investissements pour la mise à l'échelle de l'Agriculture Intelligente face au Climat (68 millions de dollars)

Composante 2

Composante 2 : Pratiques innovantes et amélioration des services en faveur de l’agriculture intelligente face au climat (33 millions de dollars)

Composante 3

Composante 3 : Mécanisme de réaction rapide face à l’urgence (0 dollar)

Composante 4

Composante 4 : Coordination et gestion du projet (10 millions de dollars)

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer